CÉRÉMONIE ET CONCESSION

Comment rédiger un discours funéraire ?

discours funéraire

Au premier abord, rédiger un discours funéraire peut sembler à la portée de tous. Il y a pourtant certains codes à respecter afin de ne pas commettre d’impairs. Ces quelques conseils sauront guider l’auteur dans la rédaction d’un bon discours.

Avant toute chose, il est essentiel d’employer un ton neutre et formel

Le but n’est pas de chercher à tout prix à émouvoir l’auditoire mais simplement de rendre un dernier hommage à une personne décédée. Un discours trop porté sur les sentiments manquerait de naturel et risquerait de produire l’effet inverse de celui escompté. C’est pourquoi il est indispensable de savoir rester sobre, en bannissant toute exagération.

La cérémonie étant déjà très éprouvante pour les proches vous ne devrez pas déclencher des flots de larmes mais simplement montrer votre respect au défunts. Les membres très proches du défunts sont bien entendu parfaitement libre de rendre hommage au défunt de la manière qui leur semble la plus appropriée !

Ensuite, la maladresse classique à éviter est une méconnaissance du sujet

A quoi bon répéter des formules entendues mille fois ? Mieux vaut simplement évoquer des choses vraies, sans chercher à enjoliver la réalité. Par exemple, si le défunt était avare, il ne faut surtout pas se souvenir de sa générosité. Cela témoignerait d’un manque de connaissance de la personne, au risque d’irriter ses proches. Quels qu’aient pu être les défauts et qualités du défunt, la moindre des choses est de lui rendre hommage pour ce qu’il était et non ce qu’il aurait dû être. Si vous en avez le temps il sera très utile de faire relire votre discours par un approche du défunt.

Enfin, il est toujours appréciable de personnaliser son discours autant que possible

Se contenter d’accumuler des phrases toutes faites n’apporterait rien, mieux vaut évoquer quelques anecdotes par exemple, à condition bien sûr que celles-ci soient véridiques et de bon goût. Cela amènera peut-être même certains proches à esquisser un sourire en se remémorant ces souvenirs. Le défunt aurait certainement voulu que l’on garde une image positive de lui.

En respectant ces quelques règles et avec un peu d’imagination, la rédaction d’un discours funéraire de qualité est tout à fait possible. Quel plus beau cadeau pour les proches que l’hommage rendu au défunt soit à la hauteur de ce qu’il était ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *